Astuces SEO : Achat d’un nom de domaine déjà existant

Pour la mise en ligne de votre site, blog ou forum vous envisagez d’acheter un nom de domaine qui a déjà été utilisé ? Pour l’achat d’un nom de domaine acheté ou libre de droit, suivez ces quelques conseils afin de vérifier s’il n’est pas pénalisé. Vous avez déjà acheté un nom de domaine ? Nous vous proposons également quelques pistes pour vérifier l’état de santé de celui-ci.

Nom de domaine pénalisé ?

Voici la question que vous pourriez et que vous devriez vous poser lors de l’achat d’un nom de domaine. Cet achat est très important pour votre marque comme pour votre business et impactera positivement ou négativement le référencement de votre futur site.

Pour éviter une perte de temps et d’argent, il est nécessaire de faire les vérifications de base pour éliminer le plus possible les facteurs à risque.

Le nom de domaine est déjà acheté ?

Si le nom de domaine est encore en ligne, vérifiez que ces pages sont bien indexées dans le moteur de recherche Google. Pour ce faire, exécutez la commande site:nom-de-domaine.tld dans la barre de recherche. Par exemple, si le nom de domaine bee4.fr était à vendre et que vous souhaitiez l’acheter, il faudrait que vous effectuiez la commande ci-dessous :

Exemple SEO - Vérifier l'indexation des pages du ndd

Exemple SEO – Pages indexées du site Bee4

Ici vous pouvez donc voir 49 résultats pour cette requête.

Vous ne voyez pas de résultats ? Cela peut être dû à une pénalisation du nom de domaine ou il peut s’agir d’un ndd parqué. Il est alors possible de ne pas avoir de résultats avec la commande « site : » non pas parce qu’il est pénalisé mais parce qu’il n’y a qu’une seule page qui ne varie pas dans le temps (souvent une liste de liens publicitaires) et sans contenu de qualité pour le moteur de recherche Google.

Le nom de domaine est de nouveau libre ?

Si le site internet n’est plus actif, il est vivement conseillé d’aller visiter le site archives.org. Ce site permet de visualiser les éventuelles versions ultérieures du site internet datant d’avant 2011. De cette manière, vous pouvez avoir une idée du ou des contenus qui ont été utilisés sur le ndd. Cette manipulation vous permettra de vous rendre compte de la qualité éditoriale du nom de domaine que vous souhaitez acquérir. Si à travers les résultats du site archives.org, vous vous rendez compte que le contenu du site était orienté adulte, les jeux en ligne ou toute autre activité considérée comme « borderline », nous vous conseillons d’éviter d’acheter le nom de domaine qui y est rattaché. Vous risquez de vous retrouver avec une pénalité Google et des backlinks de qualité médiocre pointant sur votre futur site et impactant négativement votre référencement.

Vérifiez les backlinks !

Il faut savoir que Google, dans son algorithme pour classer les sites internet, prend en compte les backlinks pointant sur votre site. Un backlink, est un lien se trouvant sur un site tiers et pointant sur le vôtre.

Que ce soit avant ou après l’achat d’un nom de domaine, vérifiez les ancres de liens et les sites pointant sur le vôtre. Pour cela, vous pouvez utiliser des outils en ligne tels que Ahrefs ou MajesticSEO. Avec ces outils, vous connaîtrez la nature des backlinks et leur  qualité.

1ère étape :

  • Vérifier le ratio du nombre de sites et du nombre de liens pointant sur votre nom de domaine

Si ce ratio est trop élevé, cela signifie que plusieurs backlinks proviennent d’un même site internet. Pour la qualité de votre référencement, il est recommandé d’avoir un ratio le plus bas possible.  Exemple : 100 sites = 100 backlinks

2e étape :

  • Vérifier la qualité éditoriale des ancres de liens.

Cela vous donnera une idée du contenu qui pouvait se trouver ultérieurement sur le site et vous donnera une piste sur la prise de risque de l’achat de ce ndd.

SEO - Vérifier les backlinks de votre nom de domaine

Exemple SEO – Backlinks de mauvaises qualités

Ci-dessus, les backlinks du site d’un de nos clients qu’il venait d’acheter. On peut y voir un nombre important de liens reflétant du contenu de faible qualité et qui n’avaient pas de légitimité éditoriale pour le nouveau site (formation en ligne).

Typiquement, ce type de liens aurait pu poser problème pour la visibilité des nouvelles pages ainsi que des risques de pénalisation Google.

 

 Vérifier les erreurs 404 de votre site

Si vous avez déjà racheté un nom de domaine, vous pouvez vous retrouver avec un nombre important d’urls en 404 si vous n’avez pas géré les redirections. Ces erreurs 404 peuvent également vous donner une piste éditoriale sur le contenu de l’ancien site et réagir en conséquence en fonction des résultats.

SEO - Vérifier le contenu des anciennes URLs du nom de domaine

Exemple SEO – Erreurs 404 & Urls « borderline

 

Pour vérifier les erreurs 404 de son site, il faut utiliser l’outil Google WebmasterTools.

Ici, le client s’est retrouvé avec des centaines d’URLs en erreurs 404. En regardant de plus près on s’est aperçu qu’il s’agissait d’url provenant d’un ancien forum. Au vu des résultats, on pouvait effectivement s’attendre à des backlinks de mauvaises qualités. Un travail de nettoyage en amont aurait été nécessaire pour éviter une éventuelle pénalité Google. Ce travail est également recommandé afin d’en éviter une et ne pas freiner le bon référencement des pages du nouveau site.

Vérifiez les données analytics

Si vous en avez la possibilité, vérifiez le trafic du site que vous souhaitez acquérir. Si sur une longue période vous vous rendez compte que le trafic baisse de plus ou plus, pouvant même devenir nul, il est probable que celui-ci ait été impacté par l’algorithme de Google et ait subit une pénalité.

Vérifiez la popularité du nom de domaine

Que le nom de domaine soit encore actif ou pas, nous vous conseillons avant votre achat de vérifier la popularité de celui-ci sur les blogs/forums/réseaux sociaux/… Pour cela il suffit tout simplement de taper sur le moteur de recherche le nom de domaine sans son extension. Pour reprendre l’exemple précédent, si vous voulez savoir ce qui se dit de Bee4, taper la requête bee4 sans le .fr sur le moteur de recherche.

Attention ! Pour effectuer cette requête, assurez-vous d’être dans une fenêtre privée pour éviter d’avoir des résultats de recherche faussés par votre historique de navigation. Généralement, vous trouverez cette option de navigation en effectuant un clic droit sur le logo de votre navigateur et en cliquant sur Nouvelle fenêtre de navigation privée.

Cette étape vous permettra de faire un état des lieux de la réputation du nom de domaine. Si elle est trop négative, vous risquez d’avoir des difficultés à faire décoller votre futur site.

Votre nom de domaine ne remonte pas dans Google ?

Pas de panique ! Google peut mettre quelques jours à indexer le contenu de votre site mais il peut également mettre un peu plus de temps à indexer votre site sur sa propre marque. Tout simplement car Google doit reconnaître que vous êtes une nouvelle marque et que vous souhaitez vous positionner dessus.

Si au bout de plusieurs jours, vous n’apparaissez toujours pas dans les premiers résultats de recherche sur votre nom de domaine, il va falloir regarder plus en détails l’historique de celui-ci.

Utilisez Google WebmasterTools et vérifiez si le ndd n’a pas subi une pénalité manuelle. Si c’est le cas, un message vous expliquant le détail de cette pénalité vous sera expliqué. Une fois repéré, vous pourrez la corriger et faire une demande de reconsidération. Toutefois, si vous vous rendez compte qu’il s’agit d’une pénalité automatique, vous va falloir un peu plus de temps pour vous sortir de cette pénalité. Vérifiez vos backlinks et nettoyez-les si nécessaire. Qu’elle soit automatique ou manuelle, la pénalité peut s’arrêter d’elle-même dès lors que Google a remarqué qu’il ne s’agissait plus du même contenu.

Ces quelques conseils ne peuvent pas vous garantir à 100% la qualité du nom de domaine. Néanmoins, vous avez ici les principales recommandations pour éviter de mauvaises surprises.

À vous de jouer maintenant ! 

Claudia Piticco

Chef de projet SEO/SEA au sein de l'agence Bee4 et en leur compagnie depuis 2012 déjà ;-) J'accompagne aussi bien nos clients sur des projets d'acquisition SEO comme sur des campagnes d'acquisition payantes : Adwords, Bing Ads, Facebook et Linkedin Ads principalement.

2 Responses

  1. J’ajouterai même, vérifiez que le nom que vous allez acheter n’est pas une marque déposée, cela pourrait s’avérer embétant si la marque vous demandait de cesser toute activité avec…

  2. Claudia Piticco Claudia Piticco dit :

    Bonjour Patrice, merci pour votre commentaire :)
    Effectivement, il est conseillé également de vérifier que le nom de domaine ne correspond pas ou n’est pas similaire (risque de confusion du public) à une marque déposée.

    Par contre, il est également possible de faire une « simple  » redirection des pages du site actuel vers un nouveau nom de domaine.

    Après, il faudrait conseiller à ces lesdites marques, de réserver les différents nom de domaine et extensions s’ils ne veulent pas avoir affaire à des cybersquatteurs ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *