Recherche vocale : 3 stratégies SEO à mettre en place

Selon le CEO de Google, 20% des recherches Google sur Android sont des recherches vocales. Quelles en sont les conséquences pour les stratégies SEO à mettre en place ? Bee4 vous conseille en 3 points : position zéro, longue traîne et recherches locales.

recherche vocal ok google seo

La recherche sur Internet augmente de façon globale

Avec l’arrivée des dispositifs d’assistant personnel, la recherche vocale est à la portée de tous, notamment avec Google Now disponible sur les smartphones Android. Rappelons que selon les derniers chiffres de Gattner, Android représente plus de 80% de part marché des OS dans le monde au dernier trimestre 2016.

Bien que peu présent en France, le marché de l’assistant personnel est déjà ancré aux Etats-Unis avec des solutions comme Echo (aussi connu sous le nom d’Alexa) d’Amazon, Google Home (un concurrent direct de Echo), Siri (Apple) et Cortana (Windows) — outils uniquement basés sur la reconnaissance vocale. La société d’analyse américaine ComScore estime qu’en 2020, 50% des recherches totales seront des recherches vocales.

Le volume de recherche vocale augmente grâce à ces nouveaux dispositifs mais le volume de recherche traditionnelle ne faiblit pas pour autant. Ces deux types de recherche s’additionnent car leur usage est différent. Pas de panique pour le SEO traditionnelle, que l’on ne risque pas voir disparaître de sitôt.

Quelle stratégie à adopter pour le SEO ?

1.      Viser la position 0

La position 0 correspond à la Google Answer Box, c’est-à-dire un encart de réponse directe en haut de la page de résultats. Un vrai eldorado pour le SEO puisque le taux de clics pour une position zéro est supérieur à une 1ère position classique. Une position zéro prend une place plus importante qu’un résultat classique sur la page des résultats, incidence direct dans l’augmentation du taux de clics.

Si les conditions pour figurer en position zéro ne sont pas confirmées par Google, plusieurs facteurs semblent essentiels :

  • On peut supposer que la page doit être présente en 1ère page des résultats.
  • Il faudrait également que le site possède de nombreux domaines référents.
  • Le contenu doit être considéré comme de qualité par Google. Pour cela, il faut analyser les questions fréquemment posées et proposer un contenu informatif qui répond à la requête. Et surtout que ce contenu soit ordonné et hiérarchisé avec des listes, des paragraphes et des tableaux.
position zero exemple bee4 google answer box

Exemple de position zéro sur la requête « management de transition »

2.      Optimiser la longue traîne

Les recherches vocales n’ont pas la même forme que les recherches tapées sur un clavier. Sans la contrainte de taper, les internautes effectuent des recherches plus longues et plus complexes, sous forme de questions. Par exemple au lieu de rechercher « meteo lyon », un internaute dira (à haute voix) « quel temps fait-il à Lyon ? ». On parle de langage naturel, et l’on sait que Google a énormément travaillé le sujet ces dernières années.

Ce n’est alors plus le mot clé en lui-même sur lequel le SEO devra se focaliser mais davantage sur l’intention de recherche. C’est déjà le cas me direz-vous, mais cette fois la précision des requêtes ne permet pas de portée son attention première sur les mots clés. Le contenu doit alors être rédigé de manière naturel et conversationnel, de façon a répondre directement à la requête de l’internaute.

La solution est donc d’optimiser sa longue traîne. On connaissait déjà les avantages de l’optimisation de la longue traîne (positionnement plus facile et internautes plus qualifiés), cela va désormais devenir une nécessité concernant les recherches vocales.

3.      Les recherches locales

Les recherches vocales émanent de terminaux mobiles, il est donc tout à fait logique que celles-ci concernent des recherches locales. Les utilisateurs se trouvant en situation de mobilité, ils ont besoin d’informations de proximité, typiquement : où se situent tel restaurant ou boutique.

La recherche locale en quelques chiffres :

  • 25% des recherches sur Google sont des requêtes à caractère local (source: Anthedesign)
  • 4 internautes sur 5 recherchent des informations locales
  • 50% des recherches localisées sur smartphone se transforment en une visite ou un appel dans les 24 heures !

L’optimisation de la recherche locale passe par plusieurs leviers. L’utilisation de Google My Business, une optimisation on-page avec des mots clés incluant la localité et enfin une optimisation off-page avec un linking dont le contenu inclue des informations sur l’établissement.

Quel avenir pour le SEO ?

La recherche vocale apporte une nouvelle donne qui transforme profondément le SEO. La démocratisation des recherches vocales s’accompagne de nouveaux comportements de recherche. Google devient un moteur de réponse et non seulement un moteur de recherche. Bee4 l’a bien compris, c’est pourquoi nos consultants implémentent d’ores et déjà ses recommandations.

Contactez-nous si vous souhaitez en savoir plus sur la recherche vocale pour votre stratégie SEO !

Garry Klapatyj

Webmarketer curieux au sein de l'équipe Bee4 depuis 2016, je me spécialise à la fois dans le référencement naturel et le référencement payant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *